Pourquoi mon chat me mord quand je le caresse ?


Vous êtes en pleine séance de papouilles, Minette ronronne à plein régime. Tout le monde a l’air content et, d’un coup, elle s’agrippe à votre bras et vous mord la main. Pourquoi ce soudain retournement de situation ? 

Voici ce que les professionnels du monde animal appellent « le chat caressé-mordeur ». Rassurez-vous, votre matou n’est pas lunatique et il ne devient pas fou. Par cette morsure, il vous communique, dans son langage, qu’il souhaite que l’acte cesse. Peut-être est-ce la zone caressée qui pose problème, la technique du geste (trop brusque, à rebrousse-poil…), ou encore peut-être se sent-il contraint. Cela peut aussi traduire que ce contact est dérangeant pour lui d’une manière générale. 

Il faut savoir que tous les chats n’apprécient pas la caresse. Chez certains, cela se révèle plus intrusif et inconfortable qu’agréable. Chacun a son propre seuil de tolérance, selon son vécu et ses apprentissages.

« Mais pourquoi vient-il sur mes genoux alors ? » me direz-vous. Simplement parce que cette place l’intéresse ou qu’il recherche votre proximité et la chaleur qui l'accompagne.

 

Il y a aussi des chats qui aiment être caressés, mais seulement à un certain moment, à des endroits précis ou encore sur un laps de temps limité. Si vous êtes un amateur de papouilles sur le bras, peut-être avez-vous remarqué que le contact répétitif et localisé devient parfois dérangeant, provoquant un réflexe de grattage. Il en va de même pour notre matou qui, lui aussi, peut se lasser.

Il peut y avoir des exceptions pour un individu habitué, mais d’ordinaire, ils n’apprécient pas les mamours sur le ventre, ni même sur le dos (sauf à la base de la queue). 

Malgré l’inconfort, Monsieur le chat préférera souvent garder sa place et vous faire comprendre d’une manière détournée que la caresse doit cesser. Mais comment procède-t-il ? Et surtout, peut-on savoir avant d’en arriver à la morsure ? Je vous rassure, oui ! En observant attentivement votre boule de poils au moment où vous la caressez, des signes sont révélateurs de son irritation/inconfort. 

Par exemple, il se repositionne, sa queue se met à battre régulièrement, ses oreilles s’orientent vers l’extérieur, les pupilles se dilatent, la peau de son dos frissonne (rolling skin)... Le ronronnement, souvent associé à un bien-être, peut aussi traduire un inconfort du chat, qui cherche à s’apaiser. Enfin, n’hésitez vraiment plus à stopper le contact s’il commence à renifler ou lécher votre main, car c’est l’étape qui précède d’ordinaire la morsure. 

Vous l'aurez compris, le chat ne change pas d’avis en une fraction de seconde. La morsure n'est souvent que le dernier recours. Il vous a déjà communiqué sa demande de voir cesser le contact par des mouvements et attitudes corporels. Cependant, au fil des situations, si ces signaux restent sans effet, mais que la morsure, elle, provoque immédiatement l’arrêt de la caresse, il est possible qu’il passe directement à l’étape « morsure » les fois suivantes. 

 

Mieux vaut stopper l’interaction dès les premières preuves d’inconfort.

En étant à son écoute, vous finirez par comprendre les préférences de votre boule de poils et en les respectant, votre félin apprendra qu'il peut avoir confiance en vous. Cela se ressentira alors dans toutes les petites choses de la vie quotidienne.

Les zones d'ordinaire appréciées sont le sommet de la tête, le cou et le dessous du museau. S’il est détendu et ronronne avec les yeux mi-clos ou clos durant cet échange affectueux, c’est gagné !

Toutefois, si l’agressivité persiste ou survient dans d’autres circonstances, l’explication est sûrement plus complexe et une analyse approfondie s’impose pour bien cerner la (ou les) cause(s). Mieux vaut agir vite afin de ne pas laisser ce comportement s’installer. Dans un premier temps, je vous conseille de consulter un vétérinaire pour vérifier que tout va bien sur un plan santé, qu’il n’y a pas de douleur notamment. Une fois tout problème de santé écarté, un comportementaliste pourra vous aider à déterminer les causes de la conduite agressive et vous proposera des mesures de résolution adaptées. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0